Château HAUT SAINT CLAIR

Yannick et Andréa Le Menn

1, Saint-Clair 33570 Puisseguin

Tél. 05 57 74 66 82

e-mail : chateau.haut.saint.clair@orange.fr

www.chateauhautsaintclair.fr
www.vinsdusiecle.com/chateauhautsaintclair

Catégories : ,

Le Vigneron

Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. “Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l’élevage est tout un art. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité. Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d’azote, par exemple. Depuis quelques années, on s’interdit au Château Haut Saint-Clair de mettre des produits anti-pourriture car on s’aperçoit en faisant des analyses de recherche des résidus, que les anti-pourritures migrent vers les vins. J’aime beaucoup retrouver le fruit dans mes vins, je n’aime pas trop les tanins en puissance, j’aime que mon vin soit équilibré, j’essaye de ne pas trop extraire. J’ai fait mes études de viticulture en Bourgogne à Beaune, mon professeur, André Vedel, appelait cela “des vins de mouchoirs”.

L’ interview

“2023 est un millésime qui a exigé beaucoup d’attention, nous dit Nicolas. Les choix en viticulture ont joué un rôle déterminant pour la qualité des vins finaux face aux pressions cryptogamiques et à l’hétérogénéité des maturités. Les vendanges, les plus longues de notre histoire, ont été minutieusement conduites parcelle par parcelle… L’été chaud a permis une belle maturation sur nos calcaires bien que les rendements ont été relativement faibles. Suite à ces fortes chaleurs nous avons eu la grande surprise de pouvoir élaborer des vins exprimant une grande fraîcheur avec de jolies notes de fruits rouges et noirs croquants. 2023 s’annonce comme un millésime d’exception, prometteur en termes de longévité, mais déjà séduisant par son fruité intense et son équilibre remarquable. Avec ce cru, les quantités de nos cuvées haut de gamme Château Haut Saint Clair ainsi que Belair Saint Georges, respectivement pour Puisseguin et Saint Georges Saint Emilion, seront plus importantes. Dans nos élevages, notamment en fûts de chêne, nous privilégions une approche respectueuse du fruit, cherchant à préserver l’essence même des raisins. Le boisé doit apporter une complexité subtile, s’intégrant harmonieusement aux arômes primaires, sans les dominer. Par ailleurs, avec les deux vignobles de Puisseguin et de Saint-Georges, ces terroirs (surtout par l’aspect d’une différence climatique) nous procurent deux expressions fruité distinctes que nous nous efforçons de révéler pour les mettre en valeur. Puisseguin révèle des vins frais et délicats, tandis que Saint-Georges, exposé au sud, propose des vins plus opulents, aux arômes de fruits noirs mûrs, dotés d’une structure affirmée.

C’est ainsi que nous déclinons la production de chacun de ces vignobles en deux gammes. Les cuvées sélections incarnent le profil fruité de Puisseguin ou de Saint- Georges avec des vins tanniques, structurés et légèrement boisé pour respective- ment Château Haut Saint Clair et Belair Saint Georges. Les cuvées Tradition mettent en avant le fruité plaisant, moins corsées et plus accessibles pour respectivement Moulin Saint Clair et Château Belair Montaiguillon.

En 2022, une nouvelle cuvée fut disponible intitulée “Les 3 SANS du Château Belair Saint Georges” pour SANS sulfites, SANS bois, SANS collage. Parce que : les vins sans sulfites ont une typicité fruitée qui leur est propre à condition qu’ils soient sans défauts. Lorsque le challenge est relevé, nous rencontrons des vins plus fruités que les conventionnels avec un profil aromatique accessible très tôt dans leur vie. De plus, nous avons opté pour élaborer cette cuvée en Saint Georges à partir d’une parcelle très qualitative.

En 2022 également, une nouvelle référence fut disponible grâce à l’introduction d’un nouveau cépage, planté en 2019, l’Agiorghitiko, originaire de Grèce, sur les coteaux sud de Saint Georges. L’Agiorgitiko est surnommé le cépage de Saint Georges et nous sommes dans cette appellation. Il produit moins de sucre, résiste mieux aux contraintes hydriques et thermiques ce qui en fait un candidat intéressant pour une adaptation au changement climatique Le premier millésime 2022, s’est révélé prometteur, suscitant l’enthousiasme des dégustateurs. Commercialisé sous le nom “Agios Georgios”, en hommage à ses origines grecques et bordelaise, c’est là le seul clin d’œil légal que je peux me permettre. Avec le soutien de mon frère Thomas pour la partie commerciale, et de mes parents pour leur héritage précieux, je compte sur eux pour avancer, car si seul on va plus vite, à plusieurs, on va plus loin.”

Le vin

Saint-Georges Saint-Émilion Château Belair Saint-Georges 2020, senteurs de truffe et de framboise, aux tanins mûrs, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des notes de fruits noirs et une nuance de poivre en finale.

Puisseguin Saint-Émilion Château Haut Saint Clair 2021, violette, pruneau léger, floral, très bien fait aux tanins bien fondus, fruits rouges présents, le vin est charnu et rond, souple et intense, avec des nuances douces au palais, belle finale soyeuse et veloutée.

Rencontrez ce vigneron

A travers cette vidéo partez à la rencontre et découvrez ce domaine

Les producteurs de la même région